La sécurisation des données informatiques

La sécurisation des données informatiques

La principale mission des hôpitaux est d’assurer la sécurité des patients ce qui inclut le respect du secret médical et la confidentialité des données. Les données de santé sont considérées comme des informations sensibles, et à ce titre, sont soumises à un haut niveau de sécurité, physique et technique. Malgré ces obligations fortes, de nombreux établissements de santé peinent à se mettre en conformité avec la réglementation et les médias rapportent régulièrement l’existence de fuites de données de patients. Par ailleurs les professionnels des milieux hospitaliers (médecins, infirmiers, etc.), par exemple, ne sont pas toujours informés ni sensibilisés aux règles particulières devant être respectées en matière de sécurité des données.
Parmi les risques encourus par les établissements de santé : l’externalisation ou l’échange d’informations avec un tiers. L’établissement de santé, considéré comme le responsable du traitement, doit donc s’assurer que son destinataire agit en conformité avec les obligations légales.
En premier lieu, la communication de données à caractère personnel doit être sécurisée, ce qui implique le respect le plus strict de la confidentialité, de l’intégrité et de l’authenticité des informations.

Puis dans le cadre des enquêtes, la collecte de données auprès des patients (qui impose a fortiori de connaître leur nom, leurs coordonnées, le temps de la collecte) doit garantir au répondant et à l’établissement de santé le respect du secret statistique c’est-à-dire un recueil strictement anonyme et confidentiel.

Depuis juillet 2012, QUALITEST® a renforcé ses processus de fonctionnement par la norme ISO 20252 qui définit les exigences dans la façon dont sont réalisées les études de marché, les études sociales et d’opinion : planification, conduite des études, présentation des résultats, et qui intervient à tous les niveaux de la chaîne métier de notre cabinet d’études et conseil.

Cette norme nous permet d’être encore plus proches des exigences du monde hospitalier, elle permet également de garantir aux populations approchées, nos clients, mais également les répondants à l’étude, de garantir une qualité sans faille sur des notions déontologiques telles que l’anonymat, le respect de la confidentialité du patient ou encore le respect de la confidentialité de ses propos.

QUALITEST® travaille de manière étroite avec la CNIL sur les problématiques de consentement des patients. C’est pour cette raison que nos experts santé approchent les phases de terrain en pleine collaboration avec le personnel hospitalier afin de coller parfaitement à la réglementation sur cet aspect qui est un point sensible. De ce fait, les phases de questionnement vers la patientèle se feront après le recueil du consentement du patient. Ce point nous permet de garantir aux dirigeants du centre hospitalier la conformité de leur établissement par rapport à la loi en vigueur.

 

Ericka Henon Chargée d’études

Ericka est spécialisée dans les problématiques liées à la santé, à l’économie circulaire et à la digitalisation du parcours client. Après un doctorat en sciences de gestion spécialité marketing, elle accompagne plusieurs comptes institutionnels et privés dans l’élaboration d’études et d’écoutes clients.

Voir les articles

Ces articles pourraient vous intéresser :

Marketing hospitalier… … ‘‘gros mot’’ ou aide au développement !

Pierre Ulmer
29 sep. 2015

La sécurisation des données informatiques

Ericka Henon
3 mar. 2015

Besoin d'aide ?

Contactez-nous